"La "Libyenne" Est La Définition D'une Meuf Arabe De France, Donc Réduire Le Mot "Beurette"

Un procédé courant du racisme est l'animalisation. Ça s'exprime d'abord dans le terme raton (1937) qui doit sa motivation à l'enfant initié au vol (1836) sinon annulé rapport avec le monde arabe. L'Arabe est supposé voleur comme le rat (1821), mais il est aussi lié à ce qui semble le plus bas dans la création : le rat qui est associé à la saleté, à l'avarice, à la laideur. Les cliquez ici dérivés sont nombreux : ratonner, ratonnade, ratonneur. Entiers sont liés au contexte de la guerre d'Algérie et perdurent.

Et d'autres mots auraient pu soulever le débat. Au forum des Halles à Paris, le livre parmi les mains, Tony, 15 ans, estime que le « fais belek » pour « fais attention » et « tunisienne » auraient mérité à elles place chez les mots des jeunes. Entente parmi les auteurs. « C'est quoi une algérienne ? », ose encore David. « C'est une femelle orange pour du fond de teint qui va à la chicha », répond Violette du tac au tac.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

Comments on “"La "Libyenne" Est La Définition D'une Meuf Arabe De France, Donc Réduire Le Mot "Beurette"”

Leave a Reply

Gravatar